Massage Sonore par les Bols Tibétains

 

Depuis plus de 5000 ans, les bols tibétains sont utilisés en Asie pour l’art de la guérison, que ce soit en Inde, au Tibet ou au Népal. Selon les Védas, l’univers est crée par le son et chaque être est son. Chaque être a sa propre fréquence vibratoire.

Le massage sonore selon la méthode Peeter Hess est fondé sur de nombreuses années de recherches et de pratique en musicothérapie. Il a entamé son travail avec les bols chantants en 1984 suite à des problèmes de santé. En 1997, il a crée à Uenzen en Allemagne L’Institut Européen de Thérapie et de massage sonore. Sa méthode est très répandue et reconnue en Allemagne, Autriche, Suisse et Pologne.

Les bols utilisés pour ces massages sont fabriqués au Népal et en Inde selon des traditions ancestrales. Ils sont composés d’un alliage traditionnel de 7 ou de 12 métaux émettant des vibrations spécifiques. C’est le mélange de ces métaux qui détermine la qualité du bol chantant.

Les bols reconnus sous le label « Bols pour massage sonore Peeter Hess » présentent des spectres de fréquence correspondant aux différents organes du corps.

Comment agissent les bols chantants ?

Le moyen le plus simple pour communiquer avec les êtres vivants est la vibration.

« Le son comprend une structure harmonique qui lorsqu’elle se projette sur la matière sensible, crée de magnifiques formes géométriques à son image. Ces formes géométriques, aux architectures parfois complexes peuvent ressembler à des mandalas. Ainsi, les sons sculptent l’air, s’enregistrent dans l’eau en structurant les liaisons hydrogène et peuvent faire vibrer toutes sortes de matières en y laissant leur empreinte harmonique. » (1)

La vibration des bols agit sur notre organisme, telles les vagues concentriques qui se propagent à la surface de l’eau après qu’on y ait jeté une pierre.Les vibrations se diffusent de l’’intérieur du corps vers l’extérieur entourant la personne d’un mandala. Le son induit ainsi des changements dans la structuration des molécules d’eau. Notre corps étant composé de 70 à 80 % d’eau et l’eau agissant comme un vecteur conducteur, les vibrations des bols se répandent à travers les fluides corporels en massant délicatement chaque cellule, organe, tissu, os, muscle, articulation, système nerveux.

Un organe en bonne santé vibre avec sa propre fréquence. Par contre, un organe malade aura une fréquence perturbée.

Les bols chantants, grâce au large spectre d’harmoniques, permettent aux organes de se raccorder, de retrouver leur fréquence originelle.

Des objets vibrants à des fréquences proches ont une tendance naturelle à se synchroniser sur une fréquence commune. Selon les vibrations des bols, le corps peut se re-synchroniser sur sa propre fréquence et vibrer ensuite d’une manière indépendante.

Le corps peut ainsi retrouver l’harmonie.

Les bols chantants émettent également des fréquences inaudibles très basses correspondant aux ondes alpha et bêta.

« Le son touche l’enveloppe musicale de l’être : le corps humain est un instrument sonore, un instrument de musique. Le son intégré au toucher permet de faire résonner le corps-instrument jusqu‘au plus profond de ses atomes et de devenir une « per-sonne ». Le massage sonore dépasse la dimension strictement auditive de la perception pour appréhender un ressenti global au niveau du corps humain, comparant le corps tout entier à une oreille multidimensionnelle ». (2)

A qui s’adressent les bols tibétains ?

Ils s’adressent à tout le monde.

Ils amènent une détente, un état méditatif, nous libèrent de nos tensions et réharmonisent l’ensemble du corps.

Comment se déroule une séance de massage sonore ?

Une séance dure entre 1H15 et 2H.

La personne est allongée sur une table de massage et reste habillée.

Les bols sont placés sur différentes parties du corps.

Les sons vont immerger la personne dans un bain sonore harmonisant.

L’intention envoyée à travers le son va avoir une action de nettoyage, de réénergétisation ou encore d’harmonisation.

Le massage sonore est pratiqué sur la face arrière et sur la face avant du corps.

 

Sources : Syllabus de Barbara et Juan Vega, formateurs en massage sonore en Belgique

               (1) et (2) Site du centre de recherche Medson, Emmanuel Comte